Bureauvirtuel.be - blog sur le télétravail

Suivant

Les coûts cachés de l'informatique


Eteint, un ordinateur consomme encore des dizaines de watts, en comptant l'écran et l'équipement réseau (modem ADSL, routeur, etc.). Allumé, on dépasse rapidement la barre des 100 watts. C'est en tout cas le résultat des mesures effectuées avec l'appareil ci-contre, que je me suis procuré afin de vérifier si l'état de veille des équipements électroniques en général s'apparentait à un sommeil profond ou à un sommeil paradoxal.

Dès lors, je n'hésite plus à tout débrancher complètement lors de périodes d'inutilisation prolongée, en particulier la nuit: à raison de 60 watts par heure et de 7 heures par nuit, le gaspillage se monte à 153 kilowatts sur une année. Par contre, pour de courtes périodes d'inutilisation (moins d'une heure), le confort d'utilisation couplé à la croyance (vraie ou fausse) selon laquelle les équipements électroniques ne sont pas friands de cycles d'allumages et d'exctinction fréquents dictent une attitude moins écologique.


Publié le 08/02/2007

Suivant

Trouver du télétravail (1): Bobex

Bobex (Best Of Business Exchange) est une plate-forme de marché en ligne dont la mission est de mettre en contact clients et fournisseurs, mais dans un cadre qualitatif. Les appels d'offres sont structurés et leur qualité est contrôlée par la plate-forme. A l'issue d'une prestation, les deux parties doivent s'évaluer mutuellement.

Bobex Belgique compte à l'heure actuelle plus de 20 000 acheteurs et plus de 3000 fournisseurs. Les indépendants représentent environ 20% de ces derniers et sont surtout présents dans les catégories traduction, graphisme et webdesign. Dans le même souci de qualité, l'inscription est réservée aux titulaires d'un numéro de TVA.

L'inscription en tant que fournisseur est gratuite et sans limitation dans le temps, mais elle permet uniquement de recevoir les appels d'offre. Pour y répondre, il faut s'acquitter d'une redevance annuelle variant entre 55 et 959 EUR selon les catégories choisies. Les indépendants bénéficient toutefois d'une remise de 10%. A noter que la plate-forme ne prélève pas de commissions sur les ventes.

D'origine belge, Bobex est présent dans d'autres pays dont la France. Chaque version nationale est indépendante quant au contenu et à la tarification. C'est ainsi que la version française propose une période d'essai gratuite de 3 semaines. Une remise de 10% est accordée si l'on s'inscrit dans plusieurs pays.


Publié le 13/01/2007

Suivant

Maladie professionnelle

Lorsque les problèmes professionnels s'accumulent sans être résolus, l'esprit finit par les considérer comme une maladie qu'il doit combattre, de la même manière que le corps combat les siennes. Bien qu'affaibli, l'esprit renonce au repos en-dehors des heures de travail, à la communication et, plus généralement, au bonheur afin de se consacrer entièrement à l'élimination de cette chape psychologique qui menace son avenir. Tout comme dans le cas des maladies physiques, il est difficile de diagnostiquer si cette saine réaction résultera en guérison ou en dépression.


Publié le 13/12/2006

Suivant

Le bilan écologique du télétravail selon le WWF

A la question de savoir si le télétravail est écologiquement plus intéressant lorsque le domicile et le bureau sont séparés par une distance de 100 kilomètres (les trajets étant effectués en train et métro), le WWF répond pour sa part: « Faire le calcul complet demanderait un certain temps mais le bilan est très certainement positif. ». Le site de l'organisation permet de calculer son empreinte écologique via un questionnaire simple et propose des pistes concrètes pour la réduire.


Publié le 18/11/2006

Suivant

Le bilan écologique du télétravail selon Ecolo

A la question de savoir si le télétravail est écologiquement plus intéressant lorsque le domicile et le bureau sont séparés par une distance de 100 kilomètres (les trajets étant effectués en train et métro), le parti Ecolo répond pour sa part, par la voix de son secrétaire fédéral Jean-Michel Javaux: « L?empreinte écologique devrait être calculée mais a priori elle est nettement moins importante en diminuant les déplacements en voiture vers le lieu de travail (le transport est un contributeur lourd en émission de CO2). [...] Ainsi, sans parler des déplacements intra-régionaux, 130.000 travailleurs wallons (10% de la population active wallonne) se rendent quotidiennement à Bruxelles. Soit 260.000 mouvements par jour. Combien d'entre eux sont vraiment obligés par les nécessités impératives de leur fonction de prendre quotidiennement le chemin de Bruxelles ? L'obligation qui leur est faite de se rendre tous les jours dans la capitale est-elle un impératif économique ou le résultat d'une habitude sociale et/ou d'une sclérose intellectuelle qui empêche de penser que l'on pourrait se comporter différemment sans handicaper l'économie ? ».


Publié le 18/11/2006

Suivant

Le bilan écologique du télétravail selon Greenpeace

En première analyse, le bilan écologique du télétravail est positif puisqu'il permet de réduire considérablement les déplacements et ses corollaires (embouteillages, etc.). Toutefois, la présence permanente au domicile entraîne d'autres types de dépense d'énergie, à commencer par le chauffage.

Par ailleurs, ce n'est pas tant au niveau du concept qu'il faut considérer le bilan écologique mais au niveau de chaque situation particulière, ainsi que le met en évidence la réponse de Greenpeace à la question de savoir si le télétravail est écologiquement plus intéressant lorsque le domicile et le bureau sont séparés par une distance de 100 kilomètres (les trajets étant effectués en train et métro): « Il m'est virtuellement impossible de répondre à votre question. En effet, votre absence du bureau signifie également d'autres économies d'énergie là-bas que celles économisées sur le transport uniquement (éclairage, ...). D'autre part, les émissions dues au télétravail à votre domicile dépendent du type de chaudière, de combustible, de vos habitudes en matière de chauffage (température, etc.), d'autres personnes éventuelles etc. Votre présence à la maison signifie aussi que vous ouvrez plus souvent votre frigo, peut-être que vous vous douchez plus (ou moins), peut-être que vous utilisez plus votre voiture en journée pour faire des courses, que vous cuisinez individuellement au lieu de manger des repas préparés en gros dans une caféteria, et que sais-je encore. Il est dès lors très ardu de faire un éco-bilan complet des deux situations potentielles et de les comparer. »

Edit du 21 novembre 2006: Greenpeace précise que "si le trajet en question était effectué en voiture, il semble qu'il n'y ait pas photo et que le télétravail soit plus écologique".

Quoi qu'il en soit, les mesures classiques d'économie d'énergie dans le cadre domestique intéresseront au premier chef les télétravailleurs.


Publié le 09/11/2006

Suivant

Autour de la machine à café

Pour communiquer rapidement entre collègues, nous utilisons une messagerie instantanée de type Jabber via le logiciel belge Pandion. Ce moyen de communication est plus rapide et interactif que l'e-mail:on reçoit une réponse immédiate à sa question et on peut entamer un dialogue si nécessaire. La messagerie instantanée est également plus respectueuse de la concentration que le téléphone, synonyme d'une interruption totale de la tâche en cours.

Assez curieusement, l'usage de ce système demeure on ne peut plus professionnel: ce n'est que très rarement qu'il fait office de machine à café virtuelle, réceptacle de bruits de couloir ou défouloir. Tout comme dans les utilisations privées de ce moyen de communication, on peut passer une journée entière connectés ensemble sans même se saluer. Néanmoins, on apprécie toujours un petit « bonjour » (voire un "bonjour!", plus dynamique et enthousiasmant) lors du démarrage d'une conversation.

Quant à communiquer avec les clients par ce moyen, cela ne se justifie que dans de très rares cas et toujours pour une période de temps limitée. La messagerie instantanée n'est efficace que pour les besoins de communication internes.


Publié le 03/11/2006

Suivant

Pas de télétravail pour les indépendants

La distance par rapport au client n'est pas une caractéristique du télétravail. En effet, cela fait des siècles que l'on fait des affaires à distance, le téléphone et ses dérivés (télex, fax, Internet) ayant progressivement remplacé le papier. En revanche, la distance par rapport à l'employeur est la caractéristique fondamentale du télétravail. Dès lors, il faut parler de travail à domicile pour les indépendants et de télétravail pour les employés.


Publié le 03/11/2006

Suivant

La santé au clavier

Apprenez que le coude humain ? le mien en tout cas - est muni d'une protection qui l'avertit lorsqu'il quitte son environnement de travail habituel. C'est ainsi qu'à l'occasion d'une semaine de travail acharné à l'IBM Innovation Center de Paris, le membre concerné a changé de forme et généré moult signaux douloureux pour manifester son mal du pays. Les employés de bureau ne sont donc pas à l'abri des maladies professionnelles.

Puisqu'il est question de santé, il ne faudrait pas croire que parce que l'on travaille où l'on habite (ou l'inverse), on soit dispensé de tout exercice physique. Bien au contraire, le bureau n'étant qu'à quelques mètres du lit, le parcours quotidien qu'un travailleur normal doit accomplir pour se rendre au bureau s'apparente à un power training. C'est la raison pour laquelle je m'astreins chaque matin (dès le saut du lit, sans quoi le report est infini) à 12 kilomètres en vélo, d'autant que l'activité physique libère les endorphines nécessaires à une journée agréable.


Publié le 23/10/2006

Suivant

Les écologistes francophones belges et le télétravail

Question posée par un auditeur dans l'émission « Questions publiques » du 26 septembre 2006 de La Première à Jean-Michel Javaux, secrétaire fédéral d'Ecolo: « Je m'étonne que dans la bouche des Ecolos, le mot télétravail n'apparaisse absolument jamais. [...] Or, il y a énormément de boulots qui pourraient se faire de chez soi. Je trouve que les Ecolos pourraient inciter ? aider même ? les entreprises à permettre à leurs employés de travailler de chez eux, ce qui ferait moins de monde sur la route, moins de pollution, moins d'énervement ».

Réponse: « C'est une idée parmi d'autres. Juste pour aller dans le sens de Monsieur, pour l'année 2002, les embouteillages ont coûté à la société belge 114 millions d'euros et 9 millions d'heures perdues. [...] Je pense qu'on doit ouvrir le débat. Je suis quand même attaché, moi, à du lien social. Il est évident que le télétravail peut, pour certains métiers, être une solution, mais il y a évidemment énormément de métiers qui ont besoin d'un contact physique, qui ont besoin de garder une sorte de collectivisation des personnes lorsqu'elles se voient et donc cela doit rentrer dans un débat de société et pas uniquement dans une mesure environnementale. »

L'interview en MP3 (14:49)

Cette réponse manque à mon sens d'enthousiasme, même si le télétravail n'est évidemment pas la panacée. Une recherche du terme télétravail sur le site du parti ne renvoie que 3 résultats, dont le plus récent date de 2004.


Publié le 28/09/2006

Archives

Le télétravail à vie?
Trouver du télétravail
En ligne avec le bureau
Tiraillements
La connexion Internet du domicile facturée à l'employeur
La flexibilité au quotidien
Knocking on office door
Contact avec la clientèle
Tenue de travail
Télétravail et statuts professionnels
Une journée dans la peau d'un navetteur
Fruit de la passion
Les vacances du télétravailleur
Trousse à outils (1)
Désertion des bureaux
Le monde du silence?
Les mirages du télétravail
Un travail avant tout
Office, sweet office
Blog job
Remote control
Job description
Et patati et patata
11 watts
Déconnexion
La règle des 5 minutes
I love this company
Comptabilité
22,5
Présence au bureau
Vu de l'intérieur
Vu de l'extérieur
Phases


Employeur

ContactOffice
Mail.be
LinkCity


Liens

Dossier LaLibre.be
Belgian Teleworking Association


Contact

e-mail


Di$claimer

Les opinions exprimées sur ce site sont les miennes et n'engagent pas mon employeur.


Powered by

Netscript
.net - .com - .org

RSS

Bureau virtuel ContactOffice

Valid HTML 4.01!